L'agriculture intégrée

Définition 

Le principe de l'agriculture intégrée caractérise des pratiques agricoles menant à des aliments de qualité en utilisant des moyens naturels et des mécanismes régulateurs proches de ceux existant dans la nature, pour remplacer les apports (intrants) polluants et coûteux,et pour assurer une agriculture

visant le développement durable.

 

Principes sous-jacents

  L'accent est placé sur une approche holistique: l'exploitation est considérée comme une unité de base,au centre d'un agrosystème, comprenant un cycle équilibré de nutriments,* et basé sur le bien être

de toutes les espèces animales dans les élevages.

 La restauration ou la préservation de la fertilité des sols et d'un environnement diversifié est un aspect essentiel.

 Les moyens biologiques, techniques et chimiques sont utilisés de manière équilibrée pour prendre en compte la protection de l'environnement , ainsi que les exigences économiques (rentabilité) et sociales.

  Enfin l'agriculture intégrée fait appel aux méthodes de lutte intégrée, méthodes de protection des cultures tenant compte d'un seuil de nuisibilité du ravageur, de la maladie, cryptogamique ou virale,au-delà duquel le résultat économique est touché. Ce n'est que lorsque le seuil de nuisibilité , ou seuil de tolérance, est atteint, que la lutte chimique est déclenchée contre le ravageur, la maladie cryptogamique ou le virus en question.

 

Agrosystème : un agrosystème ou agro-écosystème est un éco-système modifié par l'homme afin d'exploiter une part de la matière organique qu'il produit , généralement à des fins alimentaires

Holisme: doctrine ou point de vue qui consiste à considérer les phénomènes comme des totalités.

 

Article de Wikipédia : agriculture intégrée